jeudi 1 janvier 2015

La Zone 51, la CIA et les OVNIS



Selon la CIA, les avions-espions U2 ont provoqué une « augmentation phénoménale» des signalements d’ovnis

En août 2013, la presse française publiait, avec un bel ensemble et sans le critiquer, un communiqué de presse de la CIA, révélant, dans un rapport officiel récemment déclassifié, que les « ovnis mythiques de la Zone 51 étaient en fait des avions-espions ». L’hebdomadaire L’Express daté du 17 août titrait : « Etats-Unis : à défaut d'ovnis, la mythique Zone 51 abritait les avions-espions U-2 ». Le quotidien Libération du même jour était encore plus direct : « Les ovnis de la mythique Zone 51 étaient des avions-espions ». Ces titres, ainsi que beaucoup d’autres, recopiaient presque mot pour mot le communiqué. Voici quel était l’argument clé de la CIA, recopié également, sans le critiquer, dans L’Express :

« Dès le début des vols d'essais et d'entraînement en juillet 1955, "la haute altitude du U-2 a rapidement mené à un effet-secondaire inattendu: l'augmentation phénoménale des signalements d'objets volants non-identifiés (Ovnis)", relatent les auteurs de la CIA.

« A l'époque, les appareils commerciaux volaient à une hauteur de 3.000 à 6.000 mètres. Les U-2 volaient eux à plus de 20.000 mètres, expliquent-ils. "De tels signalements étaient très fréquents en début de soirée de la part de pilotes commerciaux volant d'est en ouest". Le soleil était alors bas sur l'horizon, leur appareil étant "dans l'ombre". »

Une « explication » des ovnis qui ne tient pas debout

Que dire de ces « révélations » sur les U-2, pris pour des ovnis? D’abord, quelles n’étaient pas nouvelles. Elles avaient déjà été faites en 1997 par l’historien de la CIA Gerald Haines, et citées avec la même complaisance dans la grande presse de l’époque, notamment dans Le Figaro du 6 août 1997 (« Les ovnis n’étaient que des espions volants »). Et elles ont été souvent rappelées depuis, par exemple lors d’une émission de France 3 « Pièces à conviction » du 27 juin 2007, animée par Elise Lucet, avec l’interview du même historien par un jeune journaliste, à Washington.
Cette argumentation avait déjà été réfutée dès 1997 par les meilleurs ufologues américains, en particulier le physicien Bruce Maccabee dans le Mufon UFO Journal d’octobre 1997 (article « CIA’s UFO explanation is preposterous »). Soulignons que l’avion U2, ayant fait son premier vol d’essai en août 1955 à Groom Lake, dans la Zone 51, un coin perdu du désert du Nevada, ne pouvait évidemment expliquer les grandes vagues d’ovnis observées dès l’été 1947, avec des années très « actives » comme 1952 (1 501 cas) et 1953 (509 cas), selon la statistique globale d’observations d’ovnis - expliqués ou non - recensés par la commission « Livre Bleu » de l’Air Force, de 1950 à 1968, et publiée dans le fameux « Rapport Condon » en janvier 1969 (Scientific Study of Unindentified Flying Objects, page 514), lequel voulait enterrer les ovnis, mais n’y est pas parvenu.

Mais qu’en est-il des années 1955 et suivantes ? Il est vrai que la période 1955-1957 a été assez riche, mais les années 1965 à 1968 également. Les U2 y étaient-ils vraiment pour quelque chose ? On trouve dans le Rapport Condon la statistique de la commission « Livre Bleu » ventilée par catégories de méprises et confusions, notamment les avions (pages 521 et 522). Y trouve-t-on cette augmentation phénoménale des observations, à cause des U2 selon la CIA ? Eh bien non ! Voici les chiffres.

Observations d’ovnis « expliquées » comme étant des avions par la commission Livre Bleu

1953 :73 cas (14,3 % du total de 509 cas)
1954 : 80 (20,6 % du total de 387 cas)
1955 : 124 (22,7 % du total de 545 cas)
1956 : 148 (22,1 % du total de 670 cas)
1957 : 210 (20,9 % du total de 1006 cas)
1958 : 104 (16,6 % du total de 627 cas)
1959 : 63 (16,2 %) total de 390 cas)
1960 : 66 cas (11,9 % du total de 557 cas)

On voit que la proportion augmente un peu (20 % et plus) dans la période 1954-1957, mais qu’elle commence en 1954, donc un an avant le premier vol de l’U2 ! Et pourquoi rebaisse-t-elle ensuite (moins de 20 %) à partir de 1958, alors que le nombre de vols de l’U2 a dû plutôt augmenter ? Incidemment, très peu d’avions U2 ont été fabriqués, une cinquantaine, à l’usine de Lockheed près de la base de Muroc (« Skunk Works ») en Californie, et ils ont été basés surtout à l’étranger, autour du bloc de l’Est pour l’espionner - Allemagne, Japon - or on n’a pas constaté de vagues particulières d’ovnis à l’époque dans ces pays. Remarquons également que, dès le début des années 60, les U2, déjà peu visibles à 20 km d’altitude (où ils ne produisaient pas de trainée de condensation) avaient été peints de couleur noire ou sombre pour les rendre encore plus discrets.




Un avion U2. La plupart avaient été peints de couleur noire ou sombre au début des années 60, pour les rendre très peu visibles.



Ainsi, les statistiques de l’armée de l’Air américaine ne font pas apparaître une augmentation phénoménale des observations d’ovnis causées par des avions - U2 ou autres - et cette « révélation » de la CIA est une fable. Mais qu’en est-il des rumeurs sur l’étude secrète des ovnis en ces lieux ?



La Zone 51 est-elle le lieu d’études très secrètes sur les ovnis ?


Les « révélations » de la CIA vont plus loin. Leur objectif est, visiblement, de tordre le cou aux rumeurs selon lesquelles la Zone 51 abriterait des ovnis accidentés - ou même en bon état selon des témoins - étudiés en grand secret :
« Les adeptes des théories de la conspiration vont être déçus et le fantasme alimenté par Hollywood du camouflage de l’existence d’extra-terrestres par le gouvernement américain en prend un coup: la zone 51 a servi aux tests du fameux avion-espion de la Guerre froide.

Ce texte de la CIA fait allusion, probablement, au film spectaculaire Independance Day , diffusé en 1994, qui mettait en scène l’étude ultra secrète d’un ovni et d’un alien survivant - récupérés à Roswell en 1947 ! - dans un laboratoire souterrain de la Zone 51. C’est grâce à ces recherches que les humains allaient pouvoir lutter efficacement et remporter une victoire éclatante contre ces envahisseurs hideux et sanguinaires !

Toutefois, comme le souligne l’article de L’Express, ce rapport de la CIA ne cite pas le crash de Roswell : « Au long des 400 pages de ce rapport, pas une mention n'est en revanche faite de l'extra-terrestre de Roswell, dont l'ovni se serait écrasé au Nouveau-Mexique en 1947 et qui, selon la légende, aurait été ensuite caché dans la Zone 51 ». Ainsi, la CIA se garde, non sans habileté, d’évoquer l’affaire de Roswell, car le mieux est ne pas en parler. Mais des films et des séries de télévision à succès ne s’en étaient pas privés, comme Independence Day, X Files, Stargate, ou encore Taken produite par Steven Spielberg, Ainsi, la grande presse n’a pas manqué de «comprendre » que les ovnis sur la Zone 51, comme celui de Roswell, étaient des rumeurs sans fondement. De fait, l’affaire célèbre de Roswell reste la cible numéro un. Ainsi, le Journal du Dimanche du 18 août 2013 titrait bravement : « La CIA s’attaque au mythe de Roswell », et en rajoutait une couche : « Selon la légende, l’ovni de Roswell se serait écrasé au Nouveau-Mexique en 1947 avant d’être examiné dans cet endroit tenu secret et baptisé ‟Zone 51 ”. Pour les conspirationnistes (et les adeptes de séries comme X-Files), c’était la preuve de relations entre l’armée américaine et l’au-delà » (sic).


Distinguons deux questions à clarifier, si possible : d’où viennent les rumeurs sur l’étude secrète d’ovnis sur la Zone 51, et d’où vient celle de l’ovni de Roswell en particulier ?

Il est vrai que des témoignages sont apparus à partir de 1988-89, sur la présence d’ovnis à Groom Lake dans la Zone 51, mais ils sont souvent fragiles, comme celui de Robert Lazar, dont on a beaucoup parlé. Concernant Roswell, le lien supposé avec la Zone 51 ne repose que sur de rares témoignages. En fait, les enquêtes et témoignages ont conduit beaucoup plus vers la base de Wright-Patterson dans l’Ohio, où l’engin et les cadavres de Roswell auraient été acheminés. Deux des meilleurs enquêteurs sur Roswell, Tom Carey et Donald Schmitt, ont justement publié en 2013 un bon livre sur les témoignages concernant cette grande base technique de l’armée de l’air : Inside the Real Area 51. The Secret History of Wright-Patterson. (New Page Books).


Se pourrait-il qu’il y ait un objectif caché de la CIA et de l’Air Force : détourner l’attention de la presse de cette base (et peut-être d’autres) en ne parlant que de la Zone 51, si controversée ? Comme me l’a dit un journaliste aéronautique qui connaît bien la question : « quand on regarde là, on ne regarde pas ailleurs ! ». Il est regrettable, en tout cas, que les producteurs hollywoodiens et la grande presse aient ainsi tout mélangé. De même, en France, est paru en 2014 un curieux livre qui donne l’impression d’aller dans ce sens, et dont il faut bien parler, brièvement : Zone 51. Menaces extraterrestres ? de Jean-Claude Sidoun. Mais rappelons d’abord les témoignages sur la Zone 51.


Des témoignages fragiles sur les ovnis de la Zone 51


Il est incontestable que quelques sources ont évoqué des études secrètes d’ovnis sur la Zone 51. L’une des premières a été sans doute le fameux « Briefing pour le président des Etats-Unis », montré en 1983 par Richard Doty, alors agent spécial de l’AFOSI (Air Force Office of Special Investigations), sur la base de Kirtland, à la journaliste Linda Howe, et révélé par celle-ci en 1987. Ce document étonnant citait pour la première la Zone 51, ainsi que le crash de Roswell et plusieurs autres, mais il reste controversé. Linda Howe avait pu seulement le lire, et elle m’a confirmé qu’il ne mentionnait pas le nom du président, mais elle pense qu’il s’agissait de Jimmy Carter, élu en 1976. Soulignons que ce document a été « dévoilé » à une journaliste connue, sur une grande base militaire !

C’était en fait le second « briefing pour le président », le premier ayant été divulgué par William Moore la même année. Celui-ci, encore plus controversé ne mentionnait en fait ni Roswell, ni la Zone 51. Par compte, tous deux « révélaient » la création par le Président Truman en 1947 d’un groupe d’étude des ovnis ultra secret, composé d’une douzaine de membres de haut niveau, baptisé « Majestic 12 ».

L’année suivante, en octobre 1988, l’émission UFO Cover-Up ? Live ! fut un événement médiatique majeur, avec diffusion en prime time par la chaîne CBS. À un moment, deux agents cachés derrière un écran - dont l’un, surnommé « Condor », fut identifié comme étant le capitaine Robert Collins, ancien chef de Richard Doty à l’AFOSI - firent des révélations sensationnelles sur les recherches secrètes, menées notamment sur la Zone 51, avec même des aliens vivants auxquels on avait concédé des locaux ! Inutile de dire que cette émission fit un beau scandale et fut violemment contestée. Certains détails - les aliens aimaient la glace à la fraise et la musique tibétaine ! - donnèrent à penser que l’émission était destinée à tourner tout cela en ridicule. En fait, j’en ai une copie et je peux dire qu’elle était très intéressante et bien préparée. De tels détails étaient peut-être cités, en revanche, pour laisser planer le doute.

Un vrai scandale se produisit en 1989 quand Robert « Bob » Lazar fut interviewé à plusieurs reprises par le journaliste George Knapp de Las Vegas pour KLAS TV. Lazar se mit à raconter qu’il avait travaillé quelque temps sur cette Zone 51. Il y avait vu pas moins de neuf soucoupes, la plupart en bon était, et on lui avait fait étudier des documents ultra secrets et explosifs sur nos relations cachées ave des aliens depuis l’aube de l’humanité ! J’ai rapporté tout cela dans mon livre OVNIS. Vers la fin du secret ? (2010).




Robert Lazar


La vie de Lazar fut passée au crible et il fut dénoncé comme un imposteur, même par beaucoup d’ufologues, comme Stanton Friedman. Mais quelques-uns le défendent encore, tel George Knapp, qui est un journaliste réputé, notamment pour ses enquêtes courageuses contre le crime organisé à Las Vegas, ainsi qu’un ingénieur de la NASA tout à fait sérieux, Ronald Regher, que j’ai rencontré lors d’un congrès en 2000 à Laughlin (Nevada). Il faut ajouter que Knapp a trouvé une douzaine d’autres témoins sur les ovnis dans la Zone 51, qui sont cités par David Darlington dans un livre bien documenté, Area 51. The Dreamland Chronicles (1997, pages 83 à 85).

Mentionnons également que l’on a un certain nombre de vidéos de lumières étranges, filmées par plusieurs enquêteurs, tournoyant à grande vitesse dans le ciel nocturne de la Zone 51 : on a peine à croire que ce sont des engins de fabrication humaine. Tout cela reste ainsi entouré de mystère.

Il y a bien, en fait, un ou deux témoins sur Roswell pour la Zone 51, mais ils citent plutôt un autre crash, celui de Kingman, en Arizona. Ce dernier pose également un problème : il est supposé avoir eu lieu en 1953, mais on a commencé à installer Groom Lake seulement à partir de 1955. D’abord de manière rudimentaire avec quelques baraquements, pour faire les essais de l’avion secret Lockheed U-2 tranquillement, à l’abri des regards indiscrets. À l’époque, il fallait se mettre à l’abri lors des essais nucléaires atmosphériques qui avaient lieu non loin à l’ouest, sur le Nevada Test Site ! C’est beaucoup plus tard que le site a pris une grande ampleur, révélée notamment par des photos de satellites soviétiques. On y a testé toutes sortes d’avions secrets, tels que les fameux F-117 mis en service lors de la première guerre du Golfe.





Photo satellite de la Zone 51


Citons encore un autre anachronisme : en 1994, le très controversé document « SOM1-01 », l’un des plus fameux documents labellisés « Majestic 12 », apparus dans les années 90, cite la Zone 51 et le site proche de S4 comme lieux où doivent être acheminés les débris d’ovnis récoltés sur site en cas de crash, mais ce document est daté de d’avril 1954 (voir notamment le livre de Stanton Friedman Top Secret Majic, 1996, pages 167 à 184). Avouons que cela ne fait pas sérieux : encore un détail placé habilement pour mettre en doute ces histoires ?


Pour résumer les choses, il y a quelques témoignages qui donnent à penser, malgré les nombreuses critiques, qu’il y a - ou qu’il y a eu, car on les a peut-être déplacées ailleurs ! - des études d’ovnis très secrètes dans la Zone 51. Mais le dossier de la base de Wright-Patterson est beaucoup plus crédible, et c’est le moment d’en parler un peu.



Un dossier plus solide, celui de la base de Wright-Patterson, dans l’Ohio.


La plupart des témoignages sur des études secrètes d’ovnis, recueillis par les enquêteurs à partir des années 70, notamment par Leonard Stringfield, ancien militaire avec beaucoup de contacts dans l’armée, qui les a publiés dans les années 70-80, pointent vers la grande base technique de l’armée de l’Air à Wright-Patterson, dans l’Ohio, et non pas vers la Zone 51. Je les ai résumés dans mon livre OVNIS. Vers la fin du secret ? Citons également, bien sûr, les livres sur Roswell, de William Moore en 1980 puis de Kevin Randle et Donald Schmitt, ainsi que de Stanton Friedman au début des années 90 (voir aussi mon livre Le crash de Roswell) : on n’y trouve rien sur la Zone 51. Mieux encore, en 2013, le livre Inside the Real Area 51. The Secret History of Wright-Patterson de Tom Carey et Donald Schmitt a réuni l’ensemble de ces témoignages de manière convaincante. En voici juste deux exemples.




Le livre de Tom Carey et Donald Schmitt


Dans leur livre, Carey et Schmitt rappellent, comme beaucoup d’autres auteurs, les tentatives du sénateur Barry Goldwater (républicain très marqué à droite), faites dans les années 60, pour visiter la « Blue Room », sur la base de Wright-Patterson, où l’on pensait qu’étaient stockés les débris d’ovnis accidentés. Selon Carey et Schmitt, Goldwater avait été sans doute informé par le général Blanchard, ami très proche qui avait commandé la base de Roswell en 1947 puis avait gravi tous les échelons de la hiérarchie de l’Air Force jusqu'au grade de général à quatre étoiles, à sa mort en 1966 (page 83). Goldwater, qui était lui-même général de réserve dans l’aviation, a raconté à plusieurs reprises, dans des lettres et même à la télévision, qu’il l’avait demandé cette faveur à un autre ami, le général Curtis LeMay, grand patron de l’Air Force, et républicain de droite comme lui, mais celui-ci s’était mis dans une violente colère et l’avait sommé de ne plus jamais lui en parler ! Pourquoi cette colère ? Il aurait pu se contenter d’en rire, s’il n’y avait rien ! Incidemment, il n’y était question que de la base de Wright-Patterson, en non pas également de la Zone 51 comme le raconte par erreur Jean-Claude Sidoun dans son livre Zone 51 (page 26). Cette anecdote figure dans de nombreux livres, notamment ceux, déjà cités, de Carey et Schmitt, ou Darlington, et encore Timothy Good qui a cité trois déclarations écrites de Goldwater à ce sujet, dont il a copies, dans son bon livre Above Top Secret de 1987 (pages 400 et 401) : une lettre du 28 mars 1975 à Shlomo Arnon, deux lettres à Lee Graham, du 11 avril 1979 et du 19 octobre 1981. Cette dernière a été publiée en fac-similé dans le livre de Grant Cameron et Scott Crain, UFOs, Area 51 and Government Informants (1991 et 2013), autre livre important sur toutes ces questions.

Citons au moins un autre témoin de poids, le général Arthur Exon, interviewé par Kevin Randle en 1990. Exon avait commandé la base de Wright-Patterson alors qu’il était lieutenant-colonel, et il en avait appris l’existence, confidentiellement. Il n’y avait pas accès mais cela lui avait été confirmé de bonne source.



En France, un curieux livre de Jean-Claude Sidoun entretient le doute


Jean-Claude Sidoun, déjà auteur d’un livre sceptique sur le crash de Roswell, décrit longuement dans son livre Zone 51. Menaces extraterrestres ? , les avions secrets testés sur cette base, et met en doute, par contre, les rumeurs ufologiques la concernant. Ainsi, il s’étend dès le début du livre sur les témoignages les plus fragiles, notamment celui de Robert Lazar, en les liant avec Roswell. Sidoun le cite dès la page 8 de son livre, en légende d’une illustration montrant un groupe de « Gris » ridicules, que Lazar appelle « Les gamins » ! Puis il cite longuement un certain David Adair qu’il qualifie de « nouvelle référence des théoriciens du Complot » (page 24). Or son témoignage est ridicule et c’est manifestement un imposteur. Personne n’en parle parmi les ufologues crédibles. Par contre, il est interviewé longuement dans un DVD très médiocre sur la Zone 51, publié en 2002 par Jupiter, dans sa collection « Secrets et mystères du monde ». Mauvaise pioche.
Citons Sidoun sur Lazar : « Comme il fallait s’y attendre, cette étonnante révélation a eu pour effet d’alimenter l’événement controversé intervenu à Roswell, en juillet 1947, et d’alimenter la rumeur que le gouvernement américain conserve secrètement, dans les profondeurs de l’Aréa 51 (sic), une épave extraterrestre avec ses occupants alors qu’il a toujours prétendu le contraire » (pages 16-17).
En fait, Robert Lazar ne parlait pas de Roswell. Aucune importance ! Le pavé de Roswell est lancé par Sidoun dans la mare aux canards « soucoupistes » et « conspirationnistes » (selon ses propres mots), qui racontent tous, suggère-t-il, que la soucoupe de Roswell est cachée à Groom Lake !

Il y a beaucoup d’erreurs dans ce livre. En voici juste un autre exemple. Jean-Claude Sidoun évoque le cas dramatique de deux femmes, Betty Cash et Vicky Landrum, irradiées gravement un soir fin 1980, sur une route du Texas, lors du passage à basse altitude d’un engin étrange qui semblait en difficulté et crachait du feu, escorté par un groupe d’hélicoptères militaires Chinook. Sidoun essaie de rattacher cet incident à la Zone 51 qui, écrit-il, n’était « pas très éloignée » (p. 234). Mais non, la Zone 51 est au moins à 500 km à vol d’oiseau ! Par contre, c’était assez près de la base de Fort Hood au Texas - autre zone bien intéressante à étudier – mais c’est une autre histoire (voir mon livre OVNIS. Vers la fin du secret ?, pages 204 à 206).




Pour conclure sur cette affaire des « révélations » de la CIA, citées en cœur dans la presse, encore en 2013, remarquons que le livre de Leslie Kean, paru en français en 2014, OVNIS. Des généraux, des pilotes et des officiels parlent , n’a pas eu le moindre compte-rendu dans les grands médias. Il comportait pourtant les témoignages écrits de cinq généraux d’aviation, de l’ancien Gouverneur de l’Arizona, deux préfaces importantes, l’une de John Podesta, proche des Présidents américains Bill Clinton et Barack Obama, et l’autre de l’astronaute français Jean-François Clervoy, dont le courage mérite d’être salué. Eh bien non, cela n’a même pas eu un petit commentaire dans la « grande » presse ». Bravo, les médias !

___________________

33 commentaires:

Anonyme a dit…

Bien cdlt

http://www.wikistrike.com/2015/01/un-dossier-de-130-000-documents-de-l-armee-de-l-air-americaine-sur-les-ovnis-rendu-public.html

JLM

Anonyme a dit…

http://ovnis-direct.com/mobilisation-dufologues-autour-dun-scoop-explosif-sur-roswell-8557.html

cdlt
JLM

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je voudrais savoir ce que vous pensez de l'annonce faite par Tom Carey mi novembre dernier de la découverte de deux diapo " révélant un extra-terrestre de Roswell. Il doit les dévoiler officiellement au public le 5 mai prochain au Mexique.
Merci

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour,

Je connais Tom Carey et Donald Schmitt. Je les ai rencontrés plusieurs fois, aux Etats-Unis à Roswell et à Washington en 2007, et plus récemment à New York. Je pense qu'ils sont actuellement parmi les meilleurs enquêteurs sur Roswell, depuis leur livre "Witness to Roswell, paru en 2007 et réédité en 2009, enrichi de nouveaux témoins. Je n'ai pas tenté de correspondre avec eux au sujet de ces deux diapositives, mais je suis au courant de l'histoire. Je sais qu'elles sont déjà très critiquées par les sceptiques, qui les comparent à notamment à une momie d'un musée mexicain. Pour ce qu'on en a vu jusqu'à présent, les images ne se ressemblent guère, et je doute que Carey et Schmitt seraient tombés dans un piège aussi grossier. Cependant, il faut se méfier car il y a beaucoup de pistes fausses. A mon avis il faut attendre la présentation annoncée pour le 5 mai à Mexico qui devrait permettre de mieux voir cces diapos dont on n'a vu qu'un aperçu jusqu'à présent. Elles resemblent assez aux descriptions faites par des témoins de Roswell qui ont dit avoir vu les cadavres en 1947, ainsi qu'au descriptions faites après des autopsies sur la base de Wfight-Patterson. Je crains cependant que, même si ces photos sont authentiques, ils ne pourront pas le prouver vraiment et on continuera à les mettre en doute ...
Cordialement,
Gildas Bourdais

Anonyme a dit…

Bonjour
question a propos de Robert Lazar qui se dit scientifique.
Comment expliquer qu'on ne retrouve aucune trace de son passage dans les universités ou il dit qu'il a étudier et obtenu ces diplomes ,pour moi aussi c'est un imposteur!

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour,

Oui, le témoignage de Bob Lazar est très controversé, à juste titre. Mais il est un peu trop facile de l'écarter d'un revers demain. Qui sait ? C'était peut-être un "idiot utile" à qui on a raconté des salades pour qu'il les répète et ridiculise ainsi les rumeurs d'ovnis sur la Zone 51?

Un autre exemple est l'histoire grotesque sur Roswell racontée par un ancien ingénieur de la Zone 51 à une journaliste américaine. Elle l'a répétée dans un livre qui a fait beaucoup de"buzz" : selon lui, le crash de Roswell était une mise en scène montée par Staline avec l'aide du Dr Mengele !! Voir article sur ce blog.
Gildas Bourdais

Anonyme a dit…

La messe est dite à propos de ces fameux "Roswell Slides" présentés depuis près de deux ans comme le tant espéré "smoking gun" et c'est un désolant fiasco qui en résulte. Tout le landerneau de l'ufologie américaine se trouve en plein psychodrame. 48 heures auront suffi pour démonter ces fameux clichés et prouver qu'il s'agit de la momie d'un enfant. Quel du pain bénit pour les détracteurs de Roswell...Il ne s'agit pas de se joindre à ce concert de huées mais comment Carey, Schmitt, Bragalia et consort auront-ils pu se leurrer à ce point ?...c'est destiné à devenir un vrai cas d'école. On n'a pas fini d'en parler...

Anonyme a dit…

Modérateur ou censeur monsieur Bourdais ? (Question posée en référence aux précédents commentaires non affichés relatifs aux désormais tristement fameux "Roswell Slides". Commentaires venant de quelqu'un qui garde d'ailleurs un esprit ouvert par rapport à Roswell.

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour, Anonyme,

C'est un fiasco, en effet. Cela dit, vous ne perdez pas de temps pour me soupçonner de censure. Pour votre information, j'ai fait un commentaire rapidement sur Facebook à la suite de l'opinion d'un ufologue sérieux que je connais, John Greenewald, sur sa page "The black Vault". Je vois que j'aurais dû en faire autant sur ce blog. Entre nous, ce serait plus "courageux" de me critiquer en me donnant votre nom.
Gildas Bourdais

Gildas Bourdais a dit…

Re bonjour
Je dois corriger ce que j'ai écrit ce matin sur la photo d'un alien supposé de Roswell, divulguée le 5 mai à Mexico. J'avais bien réagi rapidement, à la suite de l'opinion négative de John Greenewald, mais pas sur sa page Facebook : sur la liste française "Magonie". Je vous recopie ici ce que j'ai écrit, dès le 8 mai. Ainsi, mon opinion est également sur mon blog, à présent !

Bonjour à tous,

J'attendais, comme beaucoup, la divulgation de la mystérieuse photo
d'un "alien" de Roswell qui était annoncée depuis des mois et
devait avoir lieu le 5 mai à Mexico. C'est fait et je suis, comme
beaucoup également, très sceptique. Cette unique photo semble bien
montrer une sorte de momie d'un jeune enfant, disposée dans une
vitrine de musée. Je dis cela après avoir lu atentivement l'analyse
qu'en fait John Greenewald, un ufologue américain très sérieux qui
gère le site "Black Vault". Voici la photo, ci-jointe et le lien
pour lire son compte-rendu :

http://www.theblackvault.com/casefiles/the-roswell-slide-alien-kodachrome-slide-released-but-just-one/


Quelque chose me dit que l'on ne va pas tarder à en avoir
confirmation, et nous pourrons classer cette affaire comme une
fausse piste ou, plus grave, comme un canular. Je connais assez
bien les promoteurs initiaux, Tom Carey et Donald Schmitt, et j'ai
beaucoup d'estime pour leur travail d'enquête sur Roswell, mais
hélas, je crois bien qu'ils se sont fourvoyés, ou plutôt qu'on les
a fourvoyés, comme je le craigais depuis le début de cette
histoire.
Cette histoire me rappelle, le trop fameux film de l'autopsie de
1999. Heureusement, je ne crois pas qu'elle va faire autant de
bruit.


Cordialement,
Gildas Bourdais

Depuis cette date, Greenewald et d'autres enquêteurs ont signalé que l'on a pu déchiffrer la pancarte qui se trouve à côté du cadavre. Selon eux, le titre est "Corps momifié d'un enfant de deux ans". Le musée où il se trouvait semble également identifié, au Nouveau-Mexique.
D'autre part, Greenewald a publié les réactions de Tom Carey et Donald Schmitt. Carey préfère attendre une confirmation de ce déchiffrage par une autre équipe et dit qu'il se rangera à son analyse. Mais Schmitt admet son erreur et présente ses excuses.
Gildas Bourdais

Rémy Dubeau a dit…

Bonjour Mr.Bourdais,

j'ai passé rapidement sur votre site et j'ai vu que David Adair n'était pas considéré crédible. J'avais "connu" son témoignage également sur le documentaire de la zone 51 et de la façon dont on le présentait il me semblait crédible. En tout cas beaucoup plus que Bob Lazar. Je n'ai jamais trouvé beaucoup d'information le concernant sur Internet, surtout en français, à part sa participation au Disclosure project de Steven Greer. En tout cas, si c'est possible pour vous d'indiquez les points où il n'est pas crédible et surtout en quoi Lazar serait plus crédible.

merci.

Rémy Dubeau a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Rémy Dubeau a dit…

une entrevue de David Adair à Nexus Magazine
http://www.karmapolis.be/pipeline/adair.htm

Rémy Dubeau a dit…

désolé pour les 3 messages de suites...voici un autre lien. récent.https://allaboutdavidadair.wordpress.com/
il s'agit d'un interview avec la fille du Colonel Bailey Arthur Williams avec qui Adair dit avoir travaillé étant jeune. la personne qui tient ce blogue est en postproduction d'un documentaire à son sujet (http://www.americasfallfromspace.com/)


Gildas Bourdais a dit…

Bonjour,
Sur David Adair, merci de me citer plusieurs références, dont la revue Nexus et le site Karmapolis. Malheureusement, ces deux références ne sont pas très sérieuses à mes yeux. Trop d'infos peu crédibles là-dedans. Bien entendu, les sceptiques en raffolent. Mais les reues à sensation aussi ! Je pourrais développer si vous y tenez, mais c'est plutôt une perte de temps, alors que nous avons plein de témoignages crédibles sur Roswell, et sur la base de Wright-Patterson, notamment. Pour être franc, je pense que ce David Adair est à ajouter sur une longue liste de témoins fragiles, ou d'imposteurs, ou même de désinformaeurs. Voir mon livre "Ovnis. Vers la fin du secret ?"
Un exemple récent de désinformation flagrante est la "révélation" sur Roswell faite par un ingénieur à la retraite de la Zone 51 à une journaliste américaine, selon lequel c'était un canular mis en scène sur ordre de Staline, avec l'aide du Dr Mengele !! Qui dit mieux? Je raconte ça dans un autre article sur ce blog.
Et tout récemment nous avons eu la photo mystérieuse d'un cadavre de Roswell qui s'est avéré être une momie d'enfant dans un musée au Nouveau-Mexique, hélas pour Carey et Schmitt qui ont mordu à cet hameçon.
Pour ma part, je suis devenu très méfiant, surtout depuis l'affaire du film plus que douteux de l'autopsie divulgué en 1995, qui avait causé un tort énorme à l'ufologie.
Cordialement,
Gildas Bourdais

Rémy Dubeau a dit…

Bonsoir et merci pour votre réponse.

donc, vous parlez du témoignage de David Adair dans votre livre "Ovnis. Vers la fin du secret?"...

je comprends votre point de vue et j'admets qu'il se peut qu'il invente une histoire derrière une façade crédible...mais j'en ai pas le coeur net. Il me semble sincère et fiable à première vue. En tout cas son histoire me semble plutôt détaillé et il faudrait un certain talent combiné à une certaine "pathologie" pour inventé une chose pareille. Il dit qu'il s'est retiré du milieu de "l'ufologie", qu'il s’occupe de se qu'il l'intéresse davantage. En tout cas, pour ma part je ne suis pas en mesure de discerner des anachronismes ou incohérences. Je n'en sais pas suffisamment.

encore, merci.

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour,

Il y a en ufologie, comme dans d'autres domaines, des exemples exemples d'imposteurs qui peuvent paraître crédibles à première vue. C'est un problème connu des psychologues, qui citent certains exemples fameux. Par exemple, celui d'un hommze qui avait raconté qu'il avait été déporté à Auschwitz. Tout le monde l'avait cru puis on a découvert que son histoire était presque totalement fausse. Un livre est paru récemment à ce sujet. Une astuce des imposteurs est de planter quelques détails vrais dans leurs mensonges. Récemment, une Américaine qui prétendait avoir été dans une tour du World Trade Center lors de l'attentat du 11/9 a été également démasquée. Ilfaudrait que je revoie le cas de ce David Adair, mais j'avais noté des aspects très peu vraisemblables dans son histoire. Pour l'instant je n'ai pas le temps de rechercher, mais je vais essayer de vous retrouver ça.
Cordialement, Gildas Bourdais

Gildas Bourdais a dit…

Je complète ma réponse d'hier. Je me suis rafraichi la mémoire sur ce David Adair, et je ne peux que vous confirmer mon avis qu'il s'agit d'uh imposteur. Il suffit de lire son premier "exploit" dans son adolescence : la constructiond'une fusée révolutionnaire. De mémoire, selon lui, elle avat été acheminée par la NASA, je crois, à White Sands (Nouveau-Mexique) pour la lancer et la faire atterrir pile poil à Groom Lake sur la Zone 51, au Nevada. A une époque où il n'y avait encore que quelques hangars installés en 1955 pour les essais de l'U2. C'est ridicule !
Si cette histoire a été publiée dans la revue Nexus, eh bien je ne les félicite pas, une fois de plus.
Cordialement,
Gildas Bourdais

Rémy Dubeau a dit…

merci. bien aimable de votre part.

R. Dornon a dit…

Monsieur Bourdais, Le fiasco des photos de l'alien/momie indienne pourra peut-être paradoxalement apporter une réelle avancée à l'affaire de Roswell. Kevin Randle nous apprend que le décryptage du carton de présentation de ce qui s'est finalement révélé être la momie d'un enfant avait prouvé que de réelles avancées ayant eu lieu sur le plan du décryptage de certaines images controversées ou difficilement lisibles à l'aide de nouveaux logiciels, cela pourrait aider à dévoiler un peu plus du contenu du fameux "mémo Ramey", ce document que le général Ramey tient entre les mains lorsqu'eurent lieu les prises de vues de ces débris de ballons que les autorités cherchaient à faire passer comme ce qui avait été erronément pris pour des restes de soucoupe volante. De nouveaux scans à très haute définition du document que Ramey tient à la main ont été produits par une université américaine et mis à la disposition de spécialistes de l'informatique (peut-être , ce serait ironique, certains de ceux qui auront aidé à démonter l'embrouille de la momie indienne ). Les résultats seraient bientôt rendus public .Peut-être tient-on en définitive ce fameux "smoking gun", ou nous nous en approcherons-nous un peu plus. R.Dornon

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour,
Merci pour cette information intéressante. J'ai résumé, dans mon livre "Le crash de Roswell" (pages 195 à 199), les tentatives déjà faites dans les années 90, notamment par David Rudiak, pour déchiffrer ce télégramme, avec un certain succès, mais ce n'était pas décisif. Si l'on parvient, avec de nouveaux outils plus puissants, à un déchiffrage tout à fait clair et convaincant, alors on sera près d'avoir un "smoking gun", comme dit la police américaine : l'arme encore fumante du crime dans les mains du criminel! Mais il y aura encore des sceptiques. Dans le film "La mort aux trousses", Gary Grant se retrouve, à l'ONU, avec le coutau d'un crime que l'assassin lui a habilement mis entre les mains. Il ne lui reste plus qu'a fuir la police. Et il y a encore des gens qui croient que les Américains ne sont pas allés sur la Lune.....
Gildas Bourdais

Anonyme a dit…

http://stopmensonges.com/majestic-12-larbre-qui-cache-la-foret-leurre/

Anonyme a dit…

Bonjour Mr Bourdais

Je ne sais pas si vous creusez encore le sujet en 2016 et si vous y croyez encore à cette levée du secrêt promise à la sortie de votre livre ...moi j'ai fait mon deuil sur l'Arlésienne !
Bon courage en tout cas si vous persévérez !

PS:Que pensez-vous du mufon US et de la série Hangar 1 sur la chaîne 23 ?

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour, Oui, je creuse encore ! Mais je ne m'attends pas à des révélations rapides, bien que Hillary Clinton fasse actuellementdes promeses électorales dans ce sens... La série "Hangar 1" est agaçante avec son habillage mirobolant (le hangar qui n'existe pas) mais il y a de bonnes séquences. Par exemple les ovnis et les militaires américains (Vietnam, Corée ...). Comme d'habitude à la télé il faut ne prendre et en laisser ! Cordialement Gildas Bourdais

Anonyme a dit…

Bonjour monsieur Bourdais, j'ai adoré lire cette article et croyant a tout ce complot depuis de longue année mais malheureusement mal informé et très peut connaisseur, pourriez vous me donnez une liste de vos livres ou d'autres les plus importants et les plus crédibles a vos yeux? Je vous remercie par avance et j'espère que des gens comme vous continuerons à cherché la vérité sur ce qui nous attends.
Bien cordialement x
(Pardonner mes fautes d'orthographes)

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour, merci pour vos commentaires élogieux. Je vous cite juste mes trois derniers livres,qui sont d'ailleurs affichés sur le blog : "Ovnis. Vers la fin du secret?" (JMG 2010) ; "Le crash de Roswell" (JMG 2009) ; "Visions célestes, visions cosmiques" (JMG 2007). Je suis en train d'écrire un autre livre, sur les théories du complot et leur traitement médiatique, mais je n'en dis pas plus pour le moment. Cordialement, Gildas Bourdais

Jerome a dit…

Bonjour M. Bourdais,

Que pensez vous du Dr Greer ?

Bien à vous, Jerome

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour, Jérome,
Je connais le Dr Greer, pour l'avoir rencontré à Paris il y a quelques années. Je connais ses livres et j'ai assisté à une conférence de lui aux Etats-Unis. C'est un curieux personnage, intéressant et même brillant, mais, comme on dit : "tout ce qui brille n'est pas de l'or !". On peu le ranger parmi les auteurs qui considèrent les "visiteirs" extraterrestres comme essentiellement bienveillants. Je préfère cette école à celle qui les voit comme malveillants, bien que certains aspects soient en effet inquiétants.Cela dit,il y a beaucoup de spéculations des deux côtés, et j'ai tendance à me méfier des uns et des autres. Il y a encore beaucoup de choses qui nous échappent, notamment la dimension "historique", entourée de mystères !... Espérons que l'on va en savoir plus, peu à peu.
Cordialement,
Gildas Bourdais

Korrigan a dit…

J'ai une petite théorie sur le phénomène ovni...

Le temps présent peut il se chevauchée avec le temps future ceci dans un intervalle très court se qui expliquerait peut être les apparitions ?

Chris fr91220 a dit…

Bonjour Mr Bourdais

J'ai assisté à votre présentation sur Roswell lors d'une soirée OvniParis à la Défense il y a quelques mois. Je vous avais alors demandé si on savait comment ces engins volaient.
Depuis, j'ai travaillé le sujet et réalisé cette vidéo.
https://www.youtube.com/watch?v=GSVa5utov5M
Au plaisir de vous lire.
Christophe

Unknown a dit…

Bonjour Mr Bourdais

Vous ne publiez plus sur votre blog. Franchement je trouve ça dommage tellement j'apprécie de vous lire. Je dois quand même pas être le seul ?
Y a t il un nouveau livre en perspective ?
Le dernier que j'ai de vous c'est : "ovnis vers la fin du secret ?" (je ne tiens pas compte de votre traduction du livre de Leslie kean).
Des projets en dehors de la peinture ;-)
cdlt
JL

Gildas Bourdais a dit…

Bonjour,
Encore une fois, je réponds avec retard et je vous prie de m'en excuser. C'est vrai que je n'ai pas publié d'article depuis longtemps, mais je vais en faire un bientôt, je pense, sur le thème "Ovnis et nucléaire". Je vais en parler dimanche prochain à Rennes-le-Château (conférence du Razès) et je termine le Powerpoint en ce moment. Je suis aussi absorbé par l'écriture d'un nouveau livre, que j'essaie de terminer pour la fin de l'été. Titre provisoire : "Médias et complots. Le vrai et le faux ". Il n'y aura que le dernier et septième chapitre sur les ovnis. Je n'adhère pas à toutes les théories du complot,mais j'essaie de les discuter sérieusment, au lieu de les tourner en ridicule comme si souvent dans les médias.
Sur la question de la propulsion des ovnis,c'est un vaste problème, et je n'ai pas la compétence scientifique pour vraiment en discuter. Mais je prends note, Chris, de voir votre vidéo.
Cordialement
Gildas Bourdais

Chris fr91220 a dit…

Bonjour Mr Bourdais
Je porte à votre connaissance ma nouvelle vidéo concernant l'explosion de la fusée SpaceX le 1er septembre dernier. Ma vidéo démontre que l'objet qui est visible au moment de l'explosion est responsable de l'explosion et que ses caractéristiques de vol sont tout simplement extraordinaires, à savoir une vitesse de 2800 km/h au niveau de la mer et des accélérations comprises entre 80 g et 400 g.
https://www.youtube.com/watch?v=AFEhH-p-zHQ
Cdlt.
Chris